BTS Electrotechnique

Bienvenue sur la page d'accueil du BTS ELECTROTECHNIQUE

Par admin etienne-mimard, publié le mercredi 7 février 2018 16:30 - Mis à jour le mercredi 7 février 2018 17:39
image3.JPG
Tout savoir sur le BTS Électrotechnique à Mimard

Présentation 

Le technicien supérieur en électrotechnique trouve sa place aussi bien dans les petites, que dans les moyennes et les grandes entreprises.

Il intervient dans les secteurs de la production industrielle, du tertiaire, de l’habitat, du transport et de la distribution de l'énergie électrique.

Ses interventions s’exercent sur des processus industriels de fabrication ou dans les services techniques liés à des infrastructures mettant en œuvre différentes formes d'énergie dont bien sur, en premier lieu, l'électricité.

 

 

Secteurs d'activités

> Les équipements et le contrôle industriel
> La production et la transformation de l'énergie
> Les automatismes et la gestion technique du bâtiment
> Les automatismes de production industrielle
> La distribution de l’énergie électrique
> Les installations électriques des secteurs tertiaires
> Les équipements publics
> Le froid industriel, l’agroalimentaire et la grande distribution
> Les services techniques
> Les transports (véhicules et infrastructures)

Admission

La section est ouverte aux étudiants issus des filières :

- Bac pro MELEC ou autre ayant un lien avec l'électrotechnique

- Bac SI

- Bac STI 2D quelle que soit l’option choisie.

- autres bacs, par exemple bac S. (les demandes sont toutes étudiées.)

Après le BTS...

Le technicien supérieur en électrotechnique trouve sa place aussi bien dans les petites, que dans les moyennes et les grandes entreprises. Ses fonctions et sa qualification d’accueil correspondent à la catégorie « d’Employé Technicien Agent de Maîtrise » (E.T.A.M.)

Offres d'emploi : régulièrement, des offres parviennent au chef des travaux, ou aux enseignants. Les consulter directement sur le blog de la page BTS.

Ce secteur d'activité est toujours très actif et les jeunes diplômés s'insèrent rapidement dans la vie active.

Des poursuites d'études sont également possibles :

- Licences professionnelles (LR2I à l'IUT de Saint Étienne, Énergies Renouvelables à Aubenas, Assistant chargé d'affaire à Lyon La Mache, ...)

- Écoles d'ingénieurs (ISTP, Télécom,...)

Organisation et contenu de la formation

- Les horaires

- Les épreuves de l'examen

L’organisation des deux années de formation en Électrotechnique :

Le planning de l'électrotechnique montre que la deuxième année est ponctuée d'épreuves (E5, E6.1, E6.2) en contrôle continu. Cela rend la formation très rythmée et accroît l'autonomie de l'étudiant.

Epreuve 6.2 : Stage de technicien en entreprise (coef 1)
Il est ponctué lors des deux derniers jours, par la remise d'un rapport et la présentation du stage sous forme de diaporama devant le jury.

Epreuve E6.1 : Chantier (coef 3)
L'épreuve consiste à organiser un chantier électrique (réalisation de planning, réservation de matériel, rédaction de PPSPS, rédaction de fiches pour les ouvriers) puis à le diriger (missions du chef de chantier mais aussi du chargé de travaux au sens de la norme NFC 15-510). Enfin, il faut organiser la réception du chantier avec le client (faire apparaître ce qui est conforme ou non).

L'activité de chantier doit permettre d'apporter, aux étudiants, des compétences sur l'organisation (planification, suivi, maîtrise du triangle « coûts, qualité, temps ») et sur l'animation d'équipes.

Epreuve E 5 : Projet (coef 3 + 3)

Support :

Le support du projet est une problématique définie par un cahier des charges issu des domaines de l'industrie, de l'habitat ou des services techniques. II conduit les étudiants, en passant par quatre phases, à réaliser une démarche de projet sur un cas concret présentant des contraintes industrielles réelles. Afin de garantir la légitimité de ces contraintes et placer les étudiants devant des problèmes authentiques de gestion de groupe, les projets seront confiés à des groupes de 3 à 5 étudiants

Déroulement : Le déroulement du projet, d'une durée de 12 semaines (196 h par étudiant), débute au retour du stage de technicien. II est décomposé en quatre phases faisant chacune l'objet d'une évaluation. Les trois premières par l'intermédiaire de revues de projet et la dernière par une soutenance devant un jury.

 

Pièces jointes